Je continue ma série d’articles sur la nutrition anti-acné, et après vous avoir démontrer les méfaits du lait de vache pour la peau ici, je m’attaque aujourd’hui à mon 2ème cheval de bataille dans ma course contre les boutons, j’ai nommé notre ami ennemi le SUCRE.

Le sucre est un poison pour notre corps : il nous pousse à en consommer toujours d’avantage, et devient addictif au même titre qu’une drogue. Et comme si ça ne suffisait pas, il massacre notre peau en nous filant des boutons, et nos fesses en s’y stockant allègrement …

 

** COMMENT AGIT LE SUCRE SUR NOTRE CORPS ? **

 

Avant de vous expliquer pourquoi le sucre est mauvais pour notre peau, il faut d’abord que je vous explique comment le sucre agit dans notre corps; c’est important pour comprendre la suite.

Quand on mange du sucre de façon isolée (c’est-à-dire loin des repas) ou en trop grande quantité, voilà ce qui se passe dans notre sang : le taux de sucre dans le sang (la glycémie) augmente rapidement et le glucose pénètre lui aussi très rapidement dans notre sang. C’est ce qu’on appelle l’hyperglycémie.

 

Or, le sang doit garder une composition constante pour alimenter correctement tous nos organes. Afin de faire baisser le taux de sucre dans le sang et de retrouver cette neutralité, le pancréas va sécréter une grosse dose d’insuline, l’hormone qui permet de stocker le glucose dans nos cellules et de nous fournir de l’énergie.

 

 
 
Cependant, une sécrétion trop massive d’insuline n’est pas bonne pour notre corps : le taux de sucre va chuter brutalement, c’est l’hypoglycémie. On ressent généralement un malaise (le fameux coup de pompe de 11h pour certains) pouvant aller de la crise de tétanie jusqu’à l’évanouissement dans les cas les plus sévères, et notre corps va réclamer à nouveau du sucre pour faire remonter la glycémie.

 

 
 
Afin d’éviter ce malaise et de faire remonter le taux de sucre dans le sang, les glandes surrénales vont sécréter des androgènes qui ont pour rôle de signaler au foie qu’il doit libérer du glucose pour faire remonter la glycémie. Or, ce sont ces fameuses hormones androgènes additionnées à l’insuline qui sont responsables de la production du sébum; or, qui dit sébum, dit pores bouchés, dit acné !

 

 
 
Le besoin accru de sucre que l’on ressent en état d’hypoglycémie va faire qu’on va de nouveau manger du sucre, et on va alors reproduire le même schéma : c’est un cercle vicieux, le sucre appelle le sucre, et on en a toujours besoin, encore et encore, comme une drogue.

 

 
 
Je vous invite à lire à ce sujet un article d’Emmanuelle haudegond, auteur du site beauté pure ici. Il explique parfaitement bien ce mécanisme avec des schémas très faciles à comprendre.

 

 
glycemie insuline acne
image du site http://beaute-pure.com

 

** COMMENT LIMITER LE SUCRE ? **

 

Maintenant que vous savez quels sont les effets du sucre sur le corps, vous comprenez pourquoi il est essentiel de le limiter au maximum si on veut avoir une peau parfaite sans acné.

 

** SUCRES RAPIDES OU SUCRES LENTS ? **

 

On pourrait penser qu’il s’agit ici de simplement supprimer de son alimentation les aliments au goût sucré du type bonbons, gâteaux, sucre blanc, etc, (appelés plus communément « sucres rapides ») … C’est vrai ! Mais ce n’est pas tout…

 

 
Certains sucres lents (pâtes, riz, pommes de terre, pain), bien qu’ils ne soient pas considérés comme des sucres rapides puisque leur absorption dans le corps se fait de façon lente et continue, peuvent se comporter en tant que tel selon leur mode de cuisson ou de préparation.

 

 
Par exemple, le pain du type baguette ou pain de mie du commerce sont des bombes glycémiques.

 

 
On ne va donc pas parler de sucres rapides ou de sucres lents, mais plutôt d’Index Glycémique (IG).

 

** L’INDEX GLYCEMIQUE (IG) **

 

Les aliments à IG bas comme les légumes, certains fruits, les viandes, poissons, etc sont consommables à volonté, ils n’auront aucune conséquence sur la glycémie.

 

 
Les aliments à IG moyens comme le riz ou la banane peuvent être consommés de façon modérés et toujours accompagnés d’aliments à IG bas.

 

 
Enfin, les aliments à IG élevés comme les bonbons, les frites, la purée de pomme de terre (en flocons), les gâteaux, etc doivent être évités au maximum, et seront toujours accompagnés d’aliments à IG bas, pour équilibrer l’IG général du repas, et faire en sorte qu’il reste dans des normes acceptables du point de vue glycémique.

 

** COMMENT CONNAITRE L’IG D’UN ALIMENT ? **

 

Les IG des aliments sont répertoriés dans un tableau et classés selon leurs valeurs.

 

 
Personnellement, au début j’utilisais beaucoup la table des charges glycémiques du site ligne-en-ligne.com disponible ici.

 

 
Aujourd’hui, je les connais presque par coeur, et je sais quels aliments manger ou pas. Il en sera de même pour vous une fois que vous maîtriserez l’alimentation sans sucre.

 

** LES REGLES D’OR DE LA « SUGAR FREE ATTITUDE » **

 

Supprimer totalement le sucre est difficile, surtout qu’il s’agit souvent d’aliments réconfortants qui émoustillent nos papilles. On peut continuer à en consommer un peu, mais pas n’importe comment, et de telle façon que notre glycémie et notre insuline ne s’emballent pas.

 

 
Voici comment faire :

 

 
1/ Accompagnez systématiquement les aliments à IG élevés avec des aliments à IG bas, de façon à équilibrer l’IG global d’un plat ou d’une collation ; par exemple : une barre kinder + une compote sans sucre ajouté, des frites + une salade verte, un morceau de pain avec 1 ou 2 carrés de chocolat noir 70% (dont l’IG est bas, si si !!) et une orange.

 

 
2/ Ne mangez jamais d’aliments à IG élevés seuls, ou isolés (loin des repas) : c’est la crise d’hypoglycémie assurée ! Dans l’heure qui suit, vous risquez de vous retrouver dans un état de manque, marqué par des tremblements, des sueurs froides et l’irrépressible besoin de manger. Si vous avez faim dans la journée, faîtes une vraie collation avec un morceau de pain, de la margarine, du chocolat noir, et un fruit ou une compote par exemple. Les bonbons picorés ça et là à longueur de journée, c’est NIET, si vous ne voulez pas que votre visage se transforme en calculatrice !

 

 
3/ Remplacez le sucre blanc raffiné par des sucres naturels comme la stévia, le sirop d’agave, le xylitol ou le fructose; La stévia est mon sucre préféré. Et par pitié, surtout pas d’aspartame, ni de succralose. Ces édulcorants chimiques sont très mauvais pour la santé et reconnus comme cancérigènes.

 

 
4/ Evitez les sodas et boissons sucrées type oasis, coca, fanta, etc … A la place, buvez des jus de fruit 100% pur jus (et surtout pas de nectar ou de jus à base de concentré hyper sucrés) ou alors du pulco citron, ou juste de l’eau.

 

 
5/ Si vous tenez absolument à manger un gâteau ou des bonbons, mangez-les juste après le repas en guise de dessert; de cette façon, l’absorption du sucre sera freiné par tout ce que vous aurez mangé avant.

 

 
6/ Pain, pâtes et cie : OK, mais complets !! Leur IG est plus faible (surtout celui du pain), et ils sont bien meilleurs pour la santé et mieux tolérés (surtout pour ceux qui auraient une petite sensibilité au gluten). Attention à la baguette du boulanger !! Son IG est très élevé.

 

** QUELQUES PIEGES ET FAUX AMIS AU PAYS DU SUCRE **

 

Quand j’ai commencé à éradiquer le sucre de mon alimentation, j’ai été stupéfaite de constater qu’un grand nombre d’aliments à l’air tout à fait innocent contenaient en réalité du sucre, et détenaient un IG très élevé.

 

 
C’est pour vous éviter de tomber dans ces mêmes pièges que je vous donne une petite liste non exhaustive de certains aliments qu’on ne soupçonnerait jamais de contenir du sucre :

 

 
Les céréales type « spécial K » ou « Fitness », qui se revendiquent comme étant des aliments « minceurs » pourtant. Ce sont des bombes glycémiques, bourrées de sucre => A la place, choisissez des céréales brut comme les flocons d’avoine, ou bien les céréales « country crisp » de Jordan’s qui sont excellentes aussi bien nutritionellement parlant qu’au goût.

 

 
Les chips et gâteaux apéro : ils n’ont pas un goût sucré, mais ils ont un index glycémique très élevé à cause de leur mode de cuisson. Au passage, les pommes de terre présentent la plupart du temps un IG fort, sauf cuites vapeur ou à l’eau.
=> A l’apéro, optez pour des pistaches, des cacahuètes, des noix de cajou, des dips de légumes ou tomates cerises, ou encore des dés de fromage. Vous pouvez picorer quelques chips ou Curly, mais pensez toujours à compenser avec des légumes pour équilibrer. Si vous mangez des frites, mangez des légumes à côté (salade verte, haricots verts), ou pourquoi pas une assiette de crudités.

 

 
Le riz blanc, et les pâtes trop cuites : ils se chargent d’amidon et ceci augmente leur IG
=> seul le riz basmati ou le riz complet valent le détour, à condition de les cuire pas plus que le temps indiqué; quant aux pâtes, c’est cuisson ferme ou al dente, mais pas plus; dans ce cas, elles ont un IG moyen. Il suffit d’y ajouter de la sauce tomate, et c’est parfait ! Et plus elles sont complètes, mieux c’est.

 

Les fruits au sirop => mangez des fruits frais, ou des compotes sans sucre ajouté à la place.

 

A ce sujet, le saviez-vous ? Les fruits crus à l’exception des bananes doivent toujours être consommés en dehors des repas, ou au moins 1/2 heure avant ceci. Ce sont des aliments avec une capacité d’absorption très rapide (1/2 heure à peine), donc, si on les mange en fin de repas, ils vont être freinés par les autres aliments, et vont donc fermenter dans l’estomac et les intestins et entraîner la formation de gaz ! La digestion en est perturbée, et notre ventre ressemble à celui d’une femme enceinte de 3 mois … GLAMOUR !! En revanche, consommés cuits sous forme de tarte et de compote, pas de problème. Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous voulez garder un ventre plat.

 

Les produits laitiers : vous savez que je ne suis pas fan des produits laitiers et qu’ils ne sont pas bons pour les problèmes peau comme je vous l’ai expliqué dans mon article précédent « Pourquoi le lait de vache est mauvais pour votre acné ? « . En plus de tout cela, ils sont relativement traîtres par rapport au sucre. Bien qu’ils présentent un IG faible, ils ont une réponse insulinique très forte une fois absorbés, et ont le même effet sur la glycémie que les aliments à IG fort.

=> Le lait est à éviter absolument car il contient beaucoup de lactose, qui est un sucre. Vous pouvez le remplacer par des laits végétaux, le lait d’amande étant mon préféré. En revanche, vous pouvez continuer à manger des yaourts et du fromage, en quantité modérée. En cas d’intolérance avérée au lait de vache, supprimez-le carrément.

** NOS ALLIES DANS LA BATAILLE **

 

On trouve aussi de bonnes surprises au pays du « No sucre ».

 

Voici des aliments que je consomme régulièrement et qui aide à maintenir le cap, ou à réduire la charge glycémique d’un repas ou d’un aliment :

 

    • J’ajoute du citron à mes plats quand c’est possible (avec du poisson ou dans mes salades), ou bien je bois un jus de citron ou simplement de l’eau additionnée de citron avant le repas. Le citron a la faculté grâce à son composition et à la façon dont il est assimilé dans le corps de réduire la charge glycémique d’un repas. En plus, c’est un très bon « nettoyant » intestinal.

 

    • le chocolat noir 70% cacao min : c’est la bonne nouvelle de l’alimentation anti-sucre !! On peut consommer du chocolat noir jusqu’à 6 carrés par jour. J’en mange tous les jours 1 ou 2 carrés avec le café après le repas. Sympa aussi pour les petites fringales de fin d’aprèm. En plus, il est bourré de magnésium anti-stress et anti-fatigue.

 

    • Les herbes et aromates : persil, basilic, thym, romarin, origan, etc … J’use et j’abuse de ces petites merveilles et en ajoute dans tous mes plats. Ca relève les saveurs et aide à réduire l’IG du repas.

 

    • Les oignons, échalotes, et ail : faciles à incorporer dans n’importe quel plat, ils constituent une façon simple de faire baisser l’IG des repas. J’en mange tout le temps.

 

    • Tous les légumes, et certains fruits (certains sont bien sucrés et ont un IG moyen)

 

 

** QUELS BENEFICES EN ATTENDRE ? **

 

Avant toute chose, je vous rassure tout de suite, le sucre ne manque absolument pas !

 

 
Au contraire, maintenant je ne peux plus manger un gâteau trop sucré, ça m’écoeure immédiatement.

 

En fait, il est effarant de constater à quel point il est facile de se détacher du sucre; d’ailleurs, il est tout aussi facile de s’en détacher que d’en devenir accro.

 

Et quand je vois tout ce que ça m’apporte, honnêtement, je n’aurai aucun intérêt à manger à nouveau sucré.

 

 
Je n’ai plus de coups de pompe, plus de crise d’hypoglycémie, une plus belle peau, beaucoup moins de cellulite, aucun problème de poids (celles qui ont quelques kilos en trop seront ravies de les voir fondre), et surtout j’ai la sensation de faire du bien à mon corps.

 

 
Je digère bien mieux et je n’ai plus de sensations de lourdeurs.

 

Concernant l’acné, j’ai eu une amélioration en arrêtant le sucre, mais mon acné n’a pas complètement disparu grâce à ça. C’est surtout mon intolérance au gluten qui m’en donne. Mais pour certains, le simple fait d’arrêter le sucre peut suffire à retrouver une belle peau.

 

Bye bye,

signatureblogbioandthebeauty


N’oubliez pas que vous êtes libre de  recevoir gratuitement mon mini guide « Comment choisir ses cosmétiques quand on a une peau acnéique ? » en cliquant ici.

Et si vous souffrez d’acné et que vous voulez y mettre un terme, vous pouvez dès maintenant vous pré-inscrire au programme « Peau Nette » ici.

Suivez-moi sur : FacebookInstagramHellocotonTwitterGoogle +

Suivez-moi, likez, partagez ...