Après avoir parlé des méfaits du lait de vache ici, et de celui du sucre ici, on s’attaque cette fois-ci à un sujet que je connais sur le bout des doigts, et que je maîtrise particulièrement puisque directement concernée, la plus grosse de mes bêtes noires (même les araignées et les cafards ne me font pas autant de misères !!), je veux parler de l’intolérance au gluten.

Mais qu’est-ce que le gluten ? Comment agit-il sur notre peau et nos intestins? Comment s’en débarrasser? Et par quoi le remplacer? Peut-on vivre sans gluten ??!! (Oui, oui, on peut, et heureusement, sinon je ne serais plus là pour vous en parler)

Si vous voulez tout savoir sur le « méchant » gluten, lisez la suite …

 

*** LE GLUTEN, C’EST QUOI ? ***

 

Le gluten est un mélange de protéines qu’on retrouve abondamment dans le blé et ses dérivés comme l’avoine, l’épeautre, l’orge ou le seigle et qui est responsable de nombreux problèmes de santé, aussi bien au niveau cutané qu’au niveau intestinal.
Le gluten, une fois absorbé par l’organisme, va créer chez les personnes sensibles ou intolérantes une inflammation générale.
 
Comment ? le gluten s’agglutine sur les parois de l’intestin et forme une espèce de colle très difficile à éliminer, ce qui va provoquer un mauvais fonctionnement du système digestif; or, des intestins malades, c’est un corps et une peau en mauvaise santé : malabsorption des nutriments, détérioration de la flore intestinale due à le fermentation des aliments dans l’intestin (alors qu’il ne devrait que passer rapidement pour être éliminer naturellement, ils stagnent à cause de la »colle »), d’où des douleurs intestinales chroniques du type spasmes, ballonnements, lourdeurs (Vive le Rennie Deflatine !!), de la fatigue continuelle, des maux de tête, et des problèmes cutanés (eczéma, psoriasis, et bien sûr acné).
 
Le corps étant en souffrance et en état d’inflammation générale, celle-ci se manifeste sous n’importe quelle forme que ce soit, et je vous rappelle que la peau est un émonctoire, donc cela passe bien souvent par elle.

 

*** COMMENT SAVOIR SI JE SUIS INTOLERANT(E) ? ***

 
On parle d’intolérance ou de sensibilité au gluten. Nous ne sommes pas tous égaux face au gluten : certaines personnes n’y sont absolument pas sensibles et peuvent manger autant de pain qu’elles veulent, d’autres vont présenter une sensibilité qui aura certes des conséquences sur leur santé et leur peau mais pourront continuer à en consommer de temps en temps (c’est mon cas), et d’autres devront l’éliminer complètement sans jamais plus y toucher.
 
Si vous avez des problèmes de peau et des douleurs intestinales chroniques, il y a fort à parier que vous soyez intolérant(e) au gluten.
 
Pour déceler l’intolérance ou la sensibilité au gluten, il n’y a qu’une seule chose à faire : supprimer tous les aliments à base de gluten pendant 1 mois minimum. Si vous êtes intolérant, vous ressentirez un mieux être quasi immédiat.

 

 
Comme je l’expliquais dans mon article « Comment j’ai supprimé l’acné naturellement? », dès le lendemain de l’arrêt du gluten, je n’avais plus aucune douleur intestinale, et pourtant je peux vous assurer que les crises étaient de plus en plus rapprochées (tous les 1 à 2 jours facile ! je vous dis pas la montagne de médicaments qui trônaient dans mon armoire à pharmacie – rennie deflatine, siligaz, meteospasmyl, carbolevure, j’en passe et des meilleurs – j’ai à peu près tout testé en la matière).

 

Au bout de 15 jours, plus de poussées d’acné : les seuls boutons présents sont partis au fur et à mesure. A aujourd’hui, il est clair que si je mange du gluten plusieurs jours d’affilée, je suis sûre de voir une belle colonie de boutons arriver en masse sur mon visage.
 

*** COMMENT SUPPRIMER LE GLUTEN ? PAR QUOI LE REMPLACER ? ***   

 

Si vous pensez être intolérant(e) au gluten, et que vous voulez le supprimer, voici les aliments qu’il vous faut retirer de votre alimentation,et par quoi les remplacer  :
 
1/ le pain, sous toutes ses formes, que ce soit celui de boulangerie, ou celui de supermarché, même le pain complet ou au levain, ou encore le pain de seigle.
=> On peut le remplacer par du pain sans gluten que vous trouverez en grande surface au rayon diététique (il y a souvent une petite section sans gluten); pour moi, les meilleurs sont le pain de mie aux graines de Gerblé, et le pain « Vital » de Schär. 
Vous pouvez aussi opter pour les tartines craquantes au sarrasin ou au maïs (celles de la marque allergo sont très bien), du pain des fleurs, ou bien encore pour des galettes de riz ou de maïs.

 

2/ les pâtes, y compris les lasagnes, même si elles sont complètes ou intégrales, le blé type Ebly, la semoule du couscous ou du taboulé, le boulgour.

=> On peut les remplacer par des pâtes sans gluten, vendues là encore au rayon diététique des supermarchés. Les pâtes sans gluten sont en général à base de farine de maïs ou encore de riz. Elles ont quasiment le même goût que les pâtes classiques au blé; simplement, elles sont peut-être un peu plus grosses, et plus jaunes. J’aime bien m’en faire de temps en temps,je prends la marque Barilla, ce sont les meilleures. Vous pouvez également opter pour des nouilles de riz que vous trouverez au rayon « Asie » des grandes surfaces.

Sinon, le plus simple est encore de remplacer les pâtes par d’autres féculents tels que le riz (Vive les sushi !), les pommes de terre sous toutes leurs formes (vapeur, purée, rissolées, frites, sautées, en gratin), ou encore le quinoa qui ressemble beaucoup au boulgour, mais en plus fin, très sympa pour faire des taboulés, ou encore succulent avec de la sauce bolognaise !

Sympa aussi les « fajitas », mais à la farine de maïs à 100% (les kits vendus en grande surface contiennent malheureusement du blé pour la plupart; il faut les acheter sur internet sur des épiceries en ligne spécialisées).

3/ les pizzas : mis à part les préparer soi-même avec de la pâte sans gluten, pas possible de les remplacer hélas.

4/ Les gâteaux et viennoiseries : mise à part les clafoutis ou flans sans pâte, vous ne regarderez plus les boulangeries du même oeil. Moi même quand j’y vais, c’est pour acheter du pain pour mon homme, sinon je n’y mettrais jamais les pieds.
=> on peut remplacer les gâteaux « ordinaires » par des gâteaux sans gluten du type savane ou cookies disponibles au rayon « sans gluten » du supermarché, mais le problème est qu’ils sont chers.

Le mieux est encore de faire ses gâteaux soi-même avec de la farine de riz, de maïs ou de chataîgne. La marque Schaär propose des mélanges de farines prêtes à l’emploi pour la pâtisserie ou pour faire votre pain ou vos pâtes à tarte ou à pizza. La poudre de noisette ou d’amande sont aussi de très bonnes alternatives pour la pâtisserie. En ce qui me concerne, je ne suis pas trop « gâteaux », donc ça ne me manque pas. Je préfère me préparer de temps à autre du pain perdu avec mon pain gerblé sans gluten, ou des pancakes avec le « mix pâtisserie » de Schär, ou simplement des tartines de pain sans guten avec de la margarine et des carrés de chocolat noir, ou bien de la pâte à tartiner choco-noisette du genre Nutella, mais version bio.

Et bien sûr, tous les autres aliments sont consommables sans problème : viande, poissons, oeufs, fruits et légumes, etc …

 

*** JE NE SUIS PAS INTOLERANT(E) AU GLUTEN, DOIS-JE LE SUPPRIMER MALGRE TOUT ? ***

 

Il existe beaucoup de controverses sur cette question. Certains micro-nutritionnistes préconisent d’éliminer le gluten de son alimentation, compte-tenu du fait que le blé d’aujourd’hui est tellement transformé et trafiqué qu’on pourrait parler de « blé OGM », ce qui explique d’ailleurs que de plus en plus de personnes soient sensibles au gluten, et par conséquent, ce type de blé pourrait entraîner beaucoup de problèmes de santé à plus ou moins long terme, même chez les personnes « saines ».

Je n’irais pas forcément jusque là : si vous ne présentez pas de sensibilité particulière au gluten, rien ne vous empêche de continuer à en manger comme bon vous semble, pourquoi vous en priver ?? En revanche, je vous invite à faire peut-être plus attention à la qualité des blés que vous allez choisir, en privilégiant les blés complets, ou le pain intégral au levain par exemple. Pensez aussi aux pains de seigle ou d’épeautre moins transformés que le pain blanc. Et pourquoi pas réduire un peu votre consommation de gluten, sans pour autant la supprimer, en alternant les sources de féculents. Le tout est d’avoir un bon équilibre alimentaire !

 

*** JE MANGE SOUVENT DEHORS, EST-CE COMPATIBLE AVEC LE « SANS GLUTEN » ? ***

 

Alors, il est clair que si vous allez au Mcdo ou à la pizzéria, vous êtes mal barré(e)s. J’essaie d’éviter autant que possible ce genre de restos quand je sors.
Mieux vaut choisir un resto du type brasserie où vous trouverez toujours des plats sans gluten, le japonais (A fond sur les sushis, mais attention à la sauce soja qui contient malheureusement du blé … la solution : amener sa propre sauce soja qu’on aura acheter dans un vrai magasin de produits asiatiques et qui ne contient pas de blé, ça existe; ou pour les personnes juste sensibles au gluten mais qui peuvent continuer à en consommer, ça passe encore), le chinois (mais attention aux nems ! On prend de la viande ou du poisson avec du riz ou des nouilles asiatiques sans blé,ou encore du vapeur) … ça laisse quand même pas mal de possibilités !

 

*** QUELS BENEFICES EN ATTENDRE ? ***

 
A supposer que vous soyez intolérant(e) ou sensible au gluten, les effets se feront sentir très rapidement.
 
Tout d’abord, au niveau intestinal : EXIT les douleurs abdominales à se plier en 2, fini les ballonnements intempestifs qui vous donnent le droit d’avoir une place assise dans les transports ou de passer en priorité à la caisse du supermarché parce-que tout le monde croit que vous êtes enceinte (« Euh, non, c’est juste que j’ai mangé des macaronis ce midi … Mais qu’est-ce qu’elle raconte celle-là, elle est tarée ?! »)… bref, le rêve !!

Ensuite, du point de vue physique, à vous le corps de rêve, et la taille de guêpe ! A condition de manger équilibré bien sûr et de ne pas se gaver de frites sous prétexte qu’elles sont « gluten free ».Mais surtout, à vous la peau de bombasse sans boutons d’acné pour venir gâcher votre beau visage. Il faut compter quelques semaines pour en voir les effets, mais honnêtement, ils ne sont pas très longs à se faire sentir.

Enfin, point de vue santé, la suppression du gluten peut vous aider à résoudre plusieurs soucis chroniques tels que les migraines, les allergies, ou encore des dérèglements hormonaux, mais c’est très variable selon les cas.
 
D’ailleurs, le saviez-vous ? Les champions de tennis Novak Djokovic et Andy Murray, souffrant tous deux d’allergies respiratoires chroniques, ont complètement supprimé le gluten de leur alimentation, et depuis ils n’ont plus aucun problème de santé de ce côté là, et ont considérablement amélioré leurs performances sportives.

 

 
En ce qui me concerne, l’arrêt du gluten a été MIRACULEUX ! Je n’ai plus d’acné, et je n’ai plus aucun problème digestif depuis que je n’en mange plus, une véritable libération.
 
Si vous pensez que vous êtes concerné(e), sautz le pas ! Ce n’est vraiment pas difficile, et on prend vite le pli.
 
Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à lire ces 2 articles parus sur femininbio.com : « Gluten : tous sensibles au blé modifié ? » & « Gluten et flore intestinale par Marion Kaplan« 
 
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas !
 
 

Bye bye,

signatureblogbioandthebeauty


N’oubliez pas que vous êtes libre de  recevoir gratuitement mon mini guide « Comment choisir ses cosmétiques quand on a une peau acnéique ? » en cliquant ici.

Et si vous souffrez d’acné et que vous voulez y mettre un terme, vous pouvez dès maintenant vous pré-inscrire au programme « Peau Nette » ici.

Suivez-moi sur : FacebookInstagramHellocotonTwitterGoogle +

Suivez-moi, likez, partagez ...